Que risque-t-on ?

Une exposition à des risques psychosociaux peut avoir des conséquences à des niveaux différents : collectif (organisationnel) et individuel, et de nature variée, comme des atteintes à la santé physique ou à la santé mentale.

Au niveau collectif, les principales affections sont l’absentéïsme ou encore les arrêts maladies.

Les principales affections somatiques connues pour être associées aux facteurs de risque psychosociaux sont les troubles musculo-squelettiques et les maladies cardiovasculaires. Cependant d’autres affections ont été mises en évidence dans des études scientifiques comme un mauvais état de santé perçu, les troubles digestifs, l’hypertension, les maux de tête et migraines, certains troubles de la reproduction…

En termes de santé mentale, de nombreuses conséquences ont été mises en évidence et suggérées, comme le burnout, les troubles anxio-dépressifs, les addictions, ou encore les conduites suicidaires, posant chacune des problématiques bien particulières.

L’étude des conséquences des facteurs de risques psychosociaux soulèvent plusieurs difficultés liées au fait que :

  • Ces conséquences sont variées et de nature différente
  • Elles ne sont pas spécifiques d’un facteur de risque psychosocial. Par exemple, pour une situation de harcèlement identique, les réponses ne seront pas les mêmes en fonction des personnes et des lieux de travail
  • Ces conséquences ne sont pas toujours spécifiques au monde du travail et peuvent être également liées à des facteurs de la vie personnelle.