Formes de mobilisation collective et économie des plateformes

Formes de mobilisation collective et économie des plateformes
Drees Dares - Programme de recherche "Formes d'économie collaborative et protection sociale"
Centre Emile Durkheim (UMR 5116) - Gretha (UMR 5113) - Laboratoire de psychologie de l'université de Bordeaux LABPSY
30 mois - janvier 2019 - Juin 2021

Le développement de l’économie de plateforme a favorisé le retour à des formes de travail indépendant typiques de la proto-industrialisation du capitalisme (on peut penser au putting out system ou aux canuts lyonnais) sous le terme d’ubérisation. Le syndicalisme, le salariat, l’institutionnalisation du contrat de travail, de la protection sociale ou encore la création de coopératives ouvrières furent des moyens de répondre au XIX° et XX° siècle après de nombreuses luttes aux dégradations des conditions de travail et de rémunération. Le projet de recherche examinera si ces réponses sont toujours adaptées à la plateformisation, qui elle tente de contourner les conquêtes que furent le salariat et la protection sociale et en rendant difficile l’organisation collective des travailleurs ubérisés. Le projet de recherche a pour ambition de repérer, analyser et évaluer ces différentes formes de résistances collectives (syndicalisme et coopération) dans une approche pluridisciplinaire et comparative. Les données seront recollectées dans deux phases d’entretiens et d’analyse des textes juridiques. Ce projet doit nous permettre de faire des propositions de régulation du travail, de la protection sociale et quant aux conditions de viabilité des modèles coopératifs recourant aux plateformes.