La négociation sur l’égalité professionnelle en Aquitaine. Pour un renforcement de l’information et de la sensibilisation des acteurs et des salariés

La négociation sur l’égalité professionnelle en Aquitaine. Pour un renforcement de l’information et de la sensibilisation des acteurs et des salariés
EPAq
Fond Social Européen
COMPTRASEC UMR 5114
3 ans – Septembre 2017 à août 2020

Le projet Egalité Professionnelle en Aquitaine « EPAq » vise à promouvoir la négociation collective sur l’égalité professionnelle auprès des acteurs et salariés des entreprises d’Aquitaine. Il est cofinancé par le Fond Social Européen et s’inscrit dans le prolongement d’une recherche financée par la région Aquitaine sur l’analyse des textes relatifs à l’égalité professionnelle adoptés par les entreprises de la région Aquitaine entre 2011 et 2015. La première phase du projet a pour objet de réaliser des enquêtes afin d’analyser et de comprendre les freins à la négociation collective sur l’égalité professionnelle mais également de répertorier les dispositifs pertinents qui ont permis d’agir contre les inégalités existantes entre les femmes et les hommes. Une première enquête sera réalisée auprès des organisations syndicales salariales et patronales afin d’appréhender l’orientation des politiques menées par les responsables de ces institutions représentatives régionales en matière de négociation collective sur l’égalité professionnelle. Une seconde enquête sera menée dans plusieurs entreprises d’Aquitaine auprès des acteurs pour comprendre leur positionnement dans la négociation collective. Parallèlement à ces deux diagnostics, un suivi de la négociation collective relative à l’égalité professionnelle sera réalisé au sein de deux entreprises afin d’en apprécier le contexte, le déroulement et le contenu. La seconde phase du projet consistera à réaliser et à diffuser des supports d’information. L’objectif est d’informer les différents acteurs, et particulièrement ceux appartenant aux petites et moyennes entreprises en leur apportant un retour d’expérience des bonnes pratiques de la négociation collective sur l’égalité professionnelle. Une sensibilisation des salariés sera également réalisée par l’intermédiaire des différents partenaires du projet (Organisation syndicale, association de promotions de l’égalité entre les femmes et les hommes, DRDFE) afin de promouvoir le dialogue social comme moteur de résorption des inégalités.