La traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle – La mise en œuvre de la norme comme composante de la régulation

La traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle – La mise en œuvre de la norme comme composante de la régulation
COMPATRAITE
Conseil régional d'Aquitaine (avec un cofinancement CNRS - Université Bordeaux )
Université de Pau et des pays de l'Adour, Institut de criminologie du Pays basque, Institut d'études politiques (LAM -Les afriques dans le monde)
5 ans - juillet 2012 - juin 2017

Le projet a pour but une meilleure compréhension des difficultés rencontrées en termes de lutte contre la traite des êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle. Deux axes de travail seront définis : une approche pluridisciplinaire des phénomènes en jeu dans les pratiques de traite, au niveau culturel, religieux et criminologique notamment, et une approche juridique académique. La coopération avec des chercheurs de différentes disciplines (histoire, anthropologie, science politique, psychologie) sera favorisée. Le travail réalisé devrait permettre d'améliorer la lutte contre la traite en favorisant la compréhension du mode de fonctionnement des réseaux nigérians, bulgares et roumains principalement. Le second axe porte sur l’appréhension juridique de la question et particulièrement sur la confrontation entre le droit en vigueur et les recommandations formulées par les institutions internationales. Il comprendra deux angles d’approche. Le premier portera sur l’entraide pénale (coopération judiciaire et policière). Le second portera sur la coopération entre les acteurs locaux en charge de la lutte contre la traite des êtres humains (Préfecture, police, parquet, associations, OFII). Au-delà, ce projet comprend une dimension pratique. Aussi, un important travail auprès des acteurs locaux au contact des victimes de traite à des fins d'exploitation sexuelle sera conduit en vue de favoriser la conclusion de protocoles permettant d'améliorer l'accompagnement des personnes et la coopération entre les acteurs.