Isabelle Daugareilh (dir.) : L'accès à la justice sociale : la place du juge et des corps intermédiaires

Retour

Auteur : Isabelle Daugareilh (dir.)
Editeur : Bruylant
370 pages

Descriptif

[Présentation éditeur] En ce début de XXIe siècle, le juge du social se trouve au carrefour de deux mouvements. D’une part, des réformes dans de nombreux pays tendent à diminuer son office là où il apportait à l’individu la protection (et la réparation) que les corps intermédiaires procuraient aux collectifs. Le juge est d’autre part saisi sur des litiges liés à l’organisation des entreprises en réseaux transnationaux, l’extrême pauvreté, l’informalité, la ségrégation (apartheid), le travail domestique, l’exploitation sexuelle de femmes, les travailleurs migrants, etc. Autant de situations pour lesquelles se posent des questions d’organisation collective, de formation, voire d’émancipation des individus concernés, à la recherche non pas d’une assimilation au modèle standard du sujet de droit mais plutôt d’une reconnaissance de la singularité de leur situation (travailleur informel, travailleur domestique, travailleur étranger), de leur représentation collective (ONG) et du préjudice subi (apartheid, traite des êtres humains, pesticides). Autant de situations qui renvoient à la relativité du contenu de la justice sociale.