Les droits du travail en Afrique

Les droits du travail en Afrique
LABAFRICA
Département CHANGES Université de Bordeaux
Gretha UMR 5113 / LAM UMR 5115
3 ans - janvier 2020 - décembre 2022

Les droits du travail des États africains font l’objet de nombreux travaux de recherche. Pourtant, le domaine est confronté à une situation paradoxale. Alors que ces travaux ont été menés depuis le début du XXe siècle, la justice du travail au sein de ces États demeure en grande partie méconnue. Les raisons de ce paradoxe sont communément admises. Les descriptions des droits du travail sont bien souvent livresques. Les notions et concepts utilisés pour décrire les droits du travail des Etats africains sont largement empruntés à des traditions juridiques européennes. Ainsi la référence aux notions déployées par la doctrine française demeure importante au sein des Etats francophones. Au-delà de la seule question des législations et de la justice du travail, ces lacunes ne sont pas sans impact sur les catégories mobilisées par les sciences sociales. La référence au « travail informel » est à cet égard emblématique de ces difficultés méthodologiques. Notre projet est de renouveler la compréhension du droit du travail et plus largement des rapports de travail par une approche réaliste des droits du travail « en action ». Dans une première étape, notre recherche portera sur la situation des législations du travail au sein de la sous-région ouest-africaine.

Notre projet de recherche est structuré à partir de trois activités. La première activité consiste à dresser un état des lieux des connaissances relatives au droit du travail. Il s’agit d’abord d’un travail bibliographie sur le temps long du XXe siècle afin de saisir tout à la fois la période coloniale et postcoloniale. De manière plus contemporaine, le carnet de recherche https://labafrica.hypotheses.org/ sera le support de publications d’actualités juridiques sur les évolutions législatives, administratives et judiciaires des droits du travail au sein de la sous-région ouest-africaine. Ces actualités visent à pallier le manque de données accessibles concernant les systèmes juridiques de ces États et leurs évolutions.

La deuxième activité est plus immédiatement méthodologique. Dans le cadre d’un séminaire sera organisée une série d’ateliers visant à mettre à l’épreuve les catégories descriptives communément convoquées pour rendre compte des droits du travail des Afriques. Les activités du séminaire donneront lieu à des publications sur le blog, ainsi qu’à la diffusion de l’enregistrement de certaines séances.

Une troisième activité concernera le développement de recherche empirique sur la fabrication de la justice du travail. Elle donnera lieu à la publication de témoignages d’acteurs impliqués dans le fonctionnement de la justice : magistrats, avocats, inspecteurs du travail et syndicalistes. Conscient de l’importance de la mise en forme des savoirs juridiques pour la mobilisation du droit du travail, une seconde perspective étudie la construction de doctrines au sein de ces systèmes juridiques. Dans ce cadre nous rendrons compte tout à la fois de la formation des juristes à l’université et des spécificités des doctorats sur le droit du travail africain marqué par leurs grandes mobilités, notamment en France, Allemagne ou Belgique.